Veste REA: Franța și Germania susțin o Europă cu mai multe viteze

Ministrii de Externe din Franta si Germania au semnalat intr-o declaratie comuna ca sustine ideea unei Europe cu mai multe viteze, o UE care sa ia in calcul "diferitele niveluri de ambitie" ale statelor membre. Reprezentantii motorului franco-german al UE atrag atentia in scrisoarea lor comuna ca UE e fondata pe valori comune si pe statul de drept.

Jean-Marc Ayrault si Sigmar Gabriel vin astfel in sustinerea unuia dintre cele cinci scenarii de lucru privind viitorul UE prezentate ieri de Jean Claude Juncker, presedintele Comisiei Europene.

O Europa cu mai multe viteze este un scenariu care circula in cancelariile europene de mai multi ani, dar a prins contur odata cu votul pentru Brexit al cetatenilor din Marea Britanie. Astfel, in incercarea de a defini liniile de dezvoltare pentru UE fara Marea Britanie, liderii europeni sondeaza terenul si pentru aplicarea scenariului pentru Europa cu mai multe viteze.

Principala linie de demarcatie intr-o Europa cu doua viteze ar fi intre Grupul de la Visegrad (Ungaria, Polonia, Cehia si Slovacia) si restul statelor membre, cu statele est-europene opuse unei integrari mai profunde, adepte ale unei recastigari a suveranitatii cedate partial catre Bruxelles. Anul trecut, Romania si-a anuntat intentia de a ramane alaturi de nucleul dur al UE prin vocea presedintelui Klaus Iohannis si a premierului de atunci, Dacian Ciolos. Actualul premier, Sorin Grindeanu, a anuntat in intalniri cu oficiali europeni (Donald Tusk si Jean Claude Juncker la Bruxelles, premierul maltez Joseph Muscat la Bucuresti) ca Romania sustine acelasi punct de vedere, al unei "Uniuni consolidate, bazată pe coeziune, solidaritate și în spiritul valorilor fundamentale".

Primul test pentru coeziunea liderilor europeni va fi la Summit-ul de la Roma, din 25 martie, cand va fi celebrat tratatul fondator al Comunitatii Europene, de la a carui semnare au trecut 60 de ani. La finalul Consiliului European va fi semnata o declaratie comuna a celor 27 de sefi de stat si de guvern (Marea Britanie nu e invitata), in care ar putea aparea primele indicii despre viitoarea orientare a Uniunii Europene.

Comunicatul integral al lui Jean-Marc Ayrault si Sigmar Gabriel (lb. franceza, sursa):

=Communiqué conjoint de Jean-Marc Ayrault, Ministre des Affaires étrangères et du Développement et de Sigmar Gabriel, Ministre des Affaires étrangères de la République fédérale d’Allemagne="Les ministres des Affaires étrangères de France et d’Allemagne saluent le livre blanc sur l’avenir de l’Union européenne présenté ce jour par le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

La vision de la Commission européenne, dans le prolongement du discours du président Juncker sur l’« état de l’Union européenne » prononcé le 14 septembre 2016, est une contribution importante et précieuse à la discussion plus large sur l’avenir de l’Europe, son projet et son fonctionnement dans la perspective du 60ème anniversaire des traités de Rome le 25 mars. Elle fait directement écho à la dynamique enclenchée depuis Bratislava et poursuivie à La Valette visant à atteindre des résultats clairs et concrets pour le bénéfice des citoyens européens.

Alors que l’Union européenne doit faire face à des menaces inédites, l’Allemagne et la France partagent la même conviction : notre meilleure protection et notre meilleur atout pour l’avenir, c’est une Union européenne plus forte.

Nous devons continuer à donner la priorité à la construction de réponses aux principaux défis d’aujourd’hui : renforcer le rôle de l’UE en tant qu’acteur de politique étrangère dans son voisinage et à l’échelle mondiale ; assurer la sécurité de nos concitoyens face à l’aggravation des menaces externes et internes, y compris grâce à la politique européenne de défense ; mettre en place un cadre stable et de coopération pour traiter la question des migrations et des flux de réfugiés ; stimuler l’économie européenne en favorisant la convergence de nos économies et l’investissement européen, en renforçant l’économie sociale de marché européenne pour une croissance durable et créatrice d’emplois et en progressant vers l’achèvement de l’Union monétaire européenne.

Pour répondre aux immenses défis auxquels l’Europe est confrontée, nous avons la conviction que nous ne devons pas revenir sur notre ambition : l’Union européenne est beaucoup plus qu’un marché unique. Elle est fondée sur des valeurs communes, la solidarité et l’état de droit. Nous avons conscience que les défis actuels exigent une Union européenne plus efficace. Cette conviction commune nous confère une responsabilité historique pour améliorer sans cesse le fonctionnement de notre Union et préserver nos valeurs et principes communs. Les propositions de la Commission pour favoriser de nouvelles façons d’agir plus efficacement seront très utiles dans cette perspective. Sans remettre en cause ce que nous avons accompli, nous devons aussi trouver des moyens de mieux prendre en compte les différents niveaux d’ambition des Etats membres afin que l’Europe réponde mieux aux attentes de tous les citoyens européens.

Le sommet de Rome du 25 mars constituera une occasion unique de donner un nouvel élan à l’Union européenne afin de relever les défis à venir. L’Allemagne et la France sont profondément attachées à la réussite de ce processus".

Galerie foto și documente



Trimite pe WhatsApp

Citește și:

populare
astăzi

1 Sondaje PSD cu erori mari și facturi uriașe

2 Lista completă a jurnaliștilor și analiștilor care-i vor pune întrebări lui Klaus Iohannis la dezbaterea de ma…

3 Cum susținea Viorica Dăncilă în PE adoptarea Ordonanței 13 care-l salva pe Dragnea

4 Ce e asta? Astăzi este ziua Olguței, cumva?

5 Rareș Bogdan / Dezbaterea lui Iohannis va fi pe model american. Ne așteptăm ca audiența să fie de peste 7 milio…

recomandări

Te ia DNA: Dinu Pescariu

S-a lansat Milionarul pentru Android! Descarcă din Play Store

Reîncepe 'Dosarele X'! Iată trailerul